Logo ENAP
Connexion

6 juil. 2020 Plusieurs expertes de l'ENAP participent au 36e Colloque du European Group for Organizational Studies (EGOS)

Tenu de façon virtuelle du 2 au 4 juillet, l'événement auquel a participé des membres de l'équipe du Cité-ID Living Lab et la professeure Stéphanie Gagnon avait pour thème « Organizing for a Sustainable Future: Responsibility, Renewal & Resistance ».

La professeure à l’ENAP et directrice du Cité-ID Living Lab, Marie-Christine Therrien, a abordé l’enjeu du travail collaboratif de la gouvernance des réseaux urbains tandis que sa codirectrice Geneviève Baril s’est jointe à elle pour présenter un écrit sur l’innovation sociale de l’Office municipal d’habitation de Montréal au sein du sous-thème dédié à l’organisation de la société civile pour favoriser le bien-être sociale.

Stéphanie Gagnon et Julie-Maude Normandin ont eu l’occasion de présenter leurs travaux au sein du sous-thème intitulé « Le rôle de l’organisation dans un contexte extrême », qui a été l’un des trois sous-thèmes les plus populaires de cette édition d’EGOS alors que seulement 24 papiers ont été acceptés sur les 71 soumis.

La professeure Stéphanie Gagnon a quant à elle collaboré avec Vanessa Monties, enseignante-chercheure en management à l'Institut des hautes études économiques et commerciales (INSEEC) en France pour aborder la façon dont les policiers gèrent leurs émotions lors de leurs activités quotidiennes. Elles ont trouvé que les émotions aident à soutenir et à renforcer l'identité professionnelle.

Au sein du même sous-thème, la codirectrice du Cité-ID Living Lab et chercheuse associée, Julie-Maude Normandin, a soulevé les problématiques entourant la période rétablissement dans un contexte extrême par l’intermédiaire d’une étude coproduite avec ses collègues Marie-Christine Therrien, Marie Daoust-Gauthier (assistante de recherche) et Geneviève Baril (codirectrice Stratégie et Innovation et étudiante au doctorat à l’ENAP).

À propos d’EGOS

Le colloque d'EGOS est l’occasion pour les experts d’à travers le monde de présenter leurs plus récents travaux sur le monde des organisations. Cette année, il s’est tenu de manière virtuelle alors que la ville d’Hambourg, en Allemagne, devait être l’hôte.

Pour en savoir plus sur EGOS