Logo ENAP
Connexion

17 mai 2019 Relations Québec-Afrique : succès du colloque du CIRRICQ aux Rendez-vous Gérin-Lajoie

Dans le cadre des nouveaux Rendez-vous Gérin-Lajoie, nés d'une fructueuse collaboration entre l'Université du Québec à Montréal et l'ENAP, le Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) dirigé par le professeur Stéphane Roussel a présenté le vendredi 17 mai le colloque «Québec-Afrique : innovation et opportunités».

Selon cet expert des relations internationales, l’approfondissement des relations entre le Québec et les États africains repose en partie sur la mise à contribution des communautés africaines établies ici. Elle découle aussi de la reconnaissance, par les acteurs québécois, des possibilités qu’offre ce continent dans les domaines de pointe, qui demeurent trop souvent ignorées, par exemple dans le secteur de l’intelligence artificielle.

Lors de son allocution d’ouverture, la directrice de l’enseignement et de la recherche de l’ENAP, Juliette Champagne, a résumé en quelques mots l’essence de cette journée spéciale consacrée aux liens à construire entre le Québec et l’Afrique.

« Avec l’objectif annoncé de bâtir des ponts, d’ouvrir des canaux de communication, d’animer une conversation entre les milieux du politique, de la recherche académique et des communautés de pratiques au sujet du rôle du Québec dans le monde, cette heureuse initiative correspond parfaitement à la vision et à la mission de notre université, l’ENAP, dont nous soulignons le 50e anniversaire de fondation cette année. »

Invitée d’honneur, la ministre des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, Nadine Girault, a quant à elle promis qu’à travers sa vision sur l’Afrique, la province portera un message de confiance et de réciprocité envers ses partenaires. « L’Afrique demande du concret et d’être traitée d’égal à égal, comme le Québec de l’époque de Paul Gérin-Lajoie. Nous répondons à l’appel », a-t-elle ajouté, faisant valoir que le continent recèle de « potentiels énormes, tant pour l’économie que pour l’avenir de la langue française ».

De nombreux ambassadeurs et représentants des gouvernements africains, experts, membres des communautés d’affaires et de la diaspora africaine ont eu l’occasion d’échanger au cours des différents ateliers de la journée portant sur la présence africaine au Québec, les opportunités d’échanges économiques ainsi que sur les secteurs de pointe et technologiques africains pouvant intéresser les Québécois.

Ce colloque clôturait la première édition des Rendez-vous Gérin-Lajoie visant à construire des canaux de conversation entre les milieux politiques, de la recherche académique et des communautés de pratique, qui s’intéressent au rôle du Québec dans le monde.

Félicitations à tous ses organisateurs!